• La fourrure c’est pour les animaux

    illustration-anti-fourrurelutte-fourrure-blogelevage-fourrure-torture

    fourrure-est-pour-animaux

     

    Bonjour amis Lambdéens !

    Comme certains le savent, ce post devait être publié le 9 janvier, veille de la journée nationale anti-fourrure en France. Mais en raison des terribles évènements qui ont eu lieu deux jours avant à Paris, j’ai décidé de ne pas le publier tout de suite.

    La fourrure est un sujet qui me tient extrêmement à cœur, qui me fait bouillonner de rage à chaque capuche croisée dans la rue, à chaque pompon duveteux qui se dandine devant moi dans un magasin. Je suis relativement émotive, et j’ai du mal à contenir mes émotions lorsque le sujet est abordé.

    J’ai fait des recherches, et j’ai passé plusieurs soirées à lire des articles et à regarder des vidéos (même les plus horribles) pour être sûre de fournir des informations véraces. Je me suis principalement basée sur le site Fourrure-Torture.

    Sachez par exemple que pour un manteau de 1 mètre de long, il faut 40 ratons laveurs, ou 60 visons, ou 18 lynx. Sympa, non ?

    Comment agir ?

    Il existe plusieurs façons simples d’agir à notre échelle.

    Vous pouvez écrire aux marques distributrices de fourrure. Il y’a les adresses des sièges sociaux et une lettre type à copier sur cette page.

    Vous pouvez signer cette pétition anti-fourrure ici. (Je l’ai fait)

    Il y’a aussi un exemple de mail tout fait en anglais ici pour soutenir le projet d’interdiction de fourrure en Israël (Je l’ai fait).

    Vous pouvez réagir sur Facebook, sur les pages des marques, et sur certains groupes Facebook qui encouragent le port de la fourrure, comme la page Real Women wear Real Fur (attention, c’est assez agaçant).

    Pour ceux qui veulent s’engager encore plus, vous pouvez aussi devenir bénévole dans une association.

    Le site de la fondation Bardot et de la fondation 30 millions d’amis aussi donne beaucoup d’informations et agissent.

    Comment s’instruire ?

    Si on veut être un consommateur plus responsable et qu’on sait pas comment, il y’a des sites très bien pour nous y aider, comme Animalter et Mode sans Fourrure.

    Il y’a aussi des bonnes nouvelles !

    Sur cette page, on trouve toutes les marques qui ont dit NON à la fourrure : les actions anti-fourrure fonctionnent ! Ce sont les associations et les gens comme nous qui font bouger les choses. Ça peut vraiment marcher, en fait. Les victoires arrivent !

    Aussi, plus récemment, la loi a changé ! En effet, la définition des animaux est passée dans le code civil de «bien meuble» à «être vivant doué de sensibilité». Ce n’est pas fou-fou comme changement, ça reste des textes, mais c’est déjà mieux que rien, je pense?

    Des élevages illégaux en Franche Comté

    À Emagny, dans le Doubs, il existe un élevage de visons qui transgresse toutes les règles de l’élevage et bien plus encore de règles éthiques. Chaque animal est gardé dans une cage si minuscule qu’il doit rester debout en permanence. Tout comme nos petits renards dans les pays nordiques, ceux-ci vivent dans leurs merdes et meurent de maladies très souvent avant d’être abattus. De plus, cet éleveur n’a l’autorisation d’élever que 1000 bêtes et a atteint aujourd’hui un cheptel de plus de 10000 individus.
    Des manifestations sont très souvent menées à Besançon. Une vidéo montre les conditions de vie des animaux et un site de protestation existe pour toute information (des manifestations et des marches sont organisées régulièrement)

    Pour ceux qui ont le coeur bien accroché

    Sans regarder les vidéos, vous pouvez lire cet article sur les élevages en Finlande, pour vous rendre compte.

    Il y’a des vidéos très TRÈS explicites (et très dures) sur les élevages en Norvège et en Finlande. Attention aux âmes sensibles !

    Y’a pas qu’moi qui l’dit

    Sinon, et pour finir, voici des bouquins qui soutiennent mon hypothèse.
    L’animal est une personne, par FOG
    Les émotions des animaux, par Marc Bekoff
    La grande encyclopédie des animaux, oui car ça fait jamais de mal, surtout si vous avez des petits “vous”.
    Merci de m’avoir lu, j’ai déjà moins mal au bide.

    Désolée d’avoir pété l’ambiance, mais dessiner ça ne sert pas qu’à ricaner en parlant de culotte moche… J’espère que vous m’aimez encore quand même.

    Banalement à poil,
    Sophie L.

  • 171 commentaires

    1. leslie

      Reply

      Alors là Bravo ! Il faut le dire et le redire. Que les gens prennent conscience de tt ça. Moi personnellement j’ adore la fourrure. Mais jamais au grand jamais je n’ achèterai de la vraie. Surtout qu’ au jour d’ aujourd’hui, la fausse fourrure et aussi belle que la vraie… Le prochain manteau en vison que je croise, j’y colle un chewing-gum dedans !

      • anne

        Reply

        bravo bravo pour ce post! soyons vigilantes sur les fausses fourrures qui sont de la vraie! et boycottons la fourrure! Elle n’est belle que sur les animaux.tant de cruauté de de souffrance au nom de la mode. :(

      • Muziotti M

        Reply

        J’ai une veste en fausse fourrure, elle est très chaude et c’est à s’y méprendre tellement l’imitation est réussie. Lorsque je la porte, je suis fière que cette fourrure n’ait jamais appartenu à un animal.

        • Linda

          Reply

          Super votre post mais dommage que les hommes sont trop souvent oubliés dans cette histoire alors qu’eux aussi sont responsables à la même échelle que les femmes. La citation de fin mériterait une correction.

          J’avais un tour de capuche soit disant en fausse fourrure, pas d’étiquette pour le notifier, juste une responsable d’une boutique Massimo Dutti pour me le certifier, eh bien malheur c’était du vrai. Depuis je ne porte plus de fausse fourrure pour cette raison puis je n’ai pas envie que dans la rue ça attise des envieux de fourrure, faire l’apologie de la fourrure (même fausse) c’est mauvais pour les animaux.

          Go Vegan

      • Sarah

        Reply

        Dommage d’avoir terminé sur cette citation vraiment douteuse… Sinon la note est très instructive.

    2. Dreshou

      Reply

      Un blog c’est pas qu’une partie de rigolade, c’est aussi informer les gens, les aider à développer leur esprit critique, et essayer tous ensemble, de faire changer le monde. Moi je trouve ça bien d’utiliser le peu de portée et de notoriété qu’on a pour essayer de faire avancer les choses, alors merci, et même si j’aime bien rigoler en lisant tes posts, j’aime bien ce genre d’article aussi (même si je savais déjà pas mal de choses :) )

    3. Mave

      Reply

      Merci ! Cela me paraissait tellement évident que j’ai fini par ne plus en parler. les gens sont majoritairement contre la fourrure et la maltraitance des animaux, il y a un consensus sur le respect des animaux mais du coup, comme moi, nous finissons par ne plus agir contre ceux qui veulent nous la vendre, leur fourrure ! alors merci pour ce chouette post “coup de gueule” que je vais partager !

    4. Laure Selina G

      Reply

      Je ne porterais jamais une “bête morte” !! Il y a assez de fourrure en poi-poils synthétiques, et c’est déjà suffisamment cher :/ (Un exemple sur ASOS : http://www.asos.fr/Femme-Manteaux-et-vestes-Manteaux-en-fourrure/wsmse/?cid=11900&r=2 )
      J’aime trop les animaux pour contribuer à ça, merci Sophie de dénoncer ce business de fourrures. On n’en parlera jamais assez !

    5. Alicia G

      Reply

      BRAVO 10000000000000 fois pour cette note!
      Je te suis sur le sujet les yeux fermés, ça me touche tellement aussi la cause animale.
      Et toi qui touche u public de plus en plus grand, tu as raison d’en parler.
      J’en ai marre qu’on ne respecte pas les animaux, ça m’empêche de dormir, ça me rend folle.
      Alors il faut en parler pour lever se tabou de merde et dire un bon FUCK OFF à ces marques qui ne sont pas foutues de respecter une vie quelle qu’elle soit!

    6. Angel

      Reply

      Très intéressant.
      Ta conclusion sur comment peut-on passer de “oh le mignon petit lapin” au col de fourrure de lapin, me fait te demander si tu es vegan?

      Parce que les cochons, vaches, moutons, lapins, chevaux, etc etc que l’on met dans nos assiettes vivent des vies de merde et de souffrance et d’horreur dans TOUS les élèvages, même bio, même petits producteurs, même les oeufs de poules bio viennent d’élevage où l’on broie les poussins mâles vivants, le lait BIO vient d’élevage où l’on tue les veaux mâles à la naissance car ils n’ont pas d’utilité, à part pour être vendus à 5 mois en boucherie…

      Ouvrir les yeux c’est bien, les ouvrir complètement c’est mieux…

      #GoVegan !

    7. Mel's way of life

      Reply

      Je suis ravie de voir ton talent servir une belle cause, c’est super et j’espère que ca en fera réfléchir certain(e)s !!
      Tes dessins m’ont fait mal au bide, j’imagine meme pas les vidéos… Moi aussi j’aime les renards (que j’ai découverts dans le Doubs) et compagnie… Bise

    8. sharlay

      Reply

      Un sujet qui me touche également. J’adore les animaux et je trouve cela vraiment horrible de s’en servir comme accessoires de mode, ce sont des êtres vivant avant tout, c’est comme si on portait sur notre dos un manteau fait en peau d’Homme. Je mets les animaux au même niveau que les Hommes, c’est peut-etre excessif, mais pour moi ils sont parfois + intelligent que nous.
      Il y a quelques années quand j’étais vendeuse, je m’étais acheté une veste avec un bord en fourrure que je trouvais magnifique. Quelques jours plus tard, ma patronne m’avait interpellé en me disant “C’est vrai qu’il est magnifique ce blouson, surtout avec ce col en lapin”, ma réaction ? : “WHAAAT ?!” rien n’était indiqué, pour moi c’était du synthétique, aucunement une bête que je portais autour de mon cou ! Dès l’instant où je l’ai su, j’ai été dégoûté de porter cette veste, qu’importe le prix que j’avais mis, il était hors de question que je le porte de nouveau, depuis, cette veste est quelque part dans une dechetterie. Depuis, on ne trouve plus aucun bout de fourrure dans ma penderie.
      Je ne suis pas de nature chochotte, mais il me serait impossible de regarder les vidéos de traitement des animaux, je suis déjà tombé accidentellement dessus lors d’un partage sur Facebook sur des chats en Chine qui était enfermés dans des bocaux pour je ne sais plus quelle raison, je n’ai jamais oublié cette vision d’horreur. Et rien qu’en lisant cet article j’imagine trop bien la réalité…
      J’espère que cet article fera avancer les choses et les mentalités. Les animaux sont nos amis ! Ce sont des êtres vivants si intéressants à comprendre, laissons-les vivre tranquille et loin de la cruauté humaine.
      Merci Sophie pour cet article, hélas, si réel.

    9. Priscilla

      Reply

      Très bon article mais il y a une chose à laquelle on ne pense pas souvent : les élevages de lapins angora, chèvres cachemire et tous autres élevages pour le lainage.
      Dans les cours de “matériaux textiles” dans les sections mode, on nous apprend qu’on ne fait pas de mal à ces bêtes, que généralement on les brosse ou on leurs injecte un produit qui fait tomber les poils… Sauf que la réalité est tout autre. Les animaux sont traités comme tu le décris si bien dans ton article et que le plus souvent, ces animaux surtout les lapins sont remis en cage à moitié en sang ou plus simplement tuer. Car on le sait tous, acheter revient moins cher qu’élever.
      Depuis que j’ai vu des images de ces élevages, dès que je vois angora sur l’étiquette, c’est retour sur le portant. A notre époque, on a plus besoin de se vêtir à l’aide d’animaux avec toutes les fibres textiles existantes.

    10. Pellu

      Reply

      En faite il y a aussi les plumes pour les doudounes, les draps… la peau pour le cuir. La seule façon pour bien militer c’est de devenir Vegan :D

    11. Fanny

      Reply

      Les manteaux à fourrure, même synthétique, ça me dégoûte. Je ne peux pas acheter ce genre de choses, c’est juste atroce. Quand je vois des femmes se balader avec ces trucs, j’imagine réellement l’animal mort sur leurs épaules. Puis ensuite, je regarde mon chien en lui disant qu’elle a bien de la chance de ne ressembler à rien, car elle aussi aurait pu finir sur les poignets de cette vieille peau qui passe. Non je rigole, elle est mignonne ma chienne (mais elle ressemble pas à un chien connu, ça c’est sûr).
      Franchement, j’applaudis des deux mains pour ton post. Quand on dit que l’on adore les animaux et que la traite de ces derniers est inhumaine, il est vrai que l’on passe parfois pour des gens “niaiseux”. Mais sans déconner, ils se croient où ceux qui se permettent de dire ça ? Quand je vois des animaux qui se font maltraiter, je pleure tellement ça m’horrifie, je me sens mal.
      Il y a une différence entre tuer pour se nourrir (et encore, on pourrait freiner certaines consommations hein, et pourtant j’adore la viande, et bien saignante en plus) et tuer pour se faire beau. De plus, ce n’est même pas joli ces poils sur nous. Sur nos amis les bêtes, oui.

    12. prelat eva

      Reply

      Bravo ! C’est un don de pouvoir apporter autant d’humour à un sujet si grave. Je suis totalement d’accord avec toi et je vais même plus loin car je suis végétarienne, je ne mange ni viande, ni poisson pour le respect de l’animal et également de l’environnement. Car que ce soit pour la fourrure ou pour l’alimentation, les élevages intensifs sont de réels catastrophes écologiques.
      Félicitation et n’hésites pas à montrer ton engagement à travers tes articles, c’est par ce biais que l’on arrive à faire passer le message au maximum d’individus.

    13. Mano

      Reply

      Salut Sophie, franc-comtoise d’origine, je suis ton blog depuis quelques temps, souvent en sous-marin, bravo à toi ! merci pour cette BD engagée et pour tous les liens en dessous. Je n’arrive pas à savoir si la page google “Real Women Wear Fur” est un fake de mauvais goût ou s’ils sont sérieux ?! Ils ont eu le cynisme de se classer dans la catégorie “écologie” parce que la fourrure aurait selon eux un plus faible impact sur l’environnement que le coton ! J’hallucine aussi sur l’élevage de visons franc-comtois :( j’en avais jamais entendu parler…

    14. Clo

      Reply

      Bravo pour cet article, de tout cœur avec vous ! je suis végétarienne, moi non plus je ne comprends pas que les gens soient si ignorants, c’est terrible il faut boycotter toutes les marques de vêtements qui participent à de telle horreur

    15. Hochedez

      Reply

      il y a de si belle imitation je ne vois pas l’interêtde faire souffrir des animaux qui seraient si bien dans la nature je n’ai pas pu lire jusqu’au bout ça me répugne trop!!!

    16. Chacha

      Reply

      Excellent article, excellente cause ! Si encore l’homme devait par obligation tuer pour se vêtir, j’imagine que je pourrai comprendre la démarche qui rejoindrai celle de se nourrir, mais là y’a pas d’excuse! Enfin tant qu’il y a des acheteurs, il y aura des vendeurs ! :(

    17. Vanessa

      Reply

      Bravo pour ce super article ! Bien qu’il m’ai mis les larmes aux yeux, j’y ai appris des choses que e ne savais pas (les élevages en Chine et en Norvège… quelle horreur…).
      Je n’ai jamais aimé la fourrure, même pas la fausse, je ne crois donc pas en avoir… mais je serai dorénavant très attentive en achetant mes vêtements qu’il n’y en ai pas un petit chouillas kekpart… et je te remercie pour la liste des magasins qui la boycotte…
      Je vais partager ton article sur Facebook. Il faut qu’il soit lu par le plus grand nombre (d’autant plus que c’est bien plus “sympa” de lire un tel article lorsqu’il est si bien illustré ;-)

    18. Youboudette

      Reply

      Salut Sophie ! J’aime beaucoup tes illustrations même si elles se font plus rare. Celle-ci m’a fait peur en premier lieu, en effet j’ai un manteau sud express avec de la fourrure sur la capuche, j’étais pourtant sure d’avoir vérifier que c’était de la fausse (jamais je pourrait porter un animal mort sur moi ! ). Du coup j’ai courru pour vérifier et ouf ! c’est de l’acrylic uniquement.
      Mais ton post fait échos à une réalité, je suis au lycée et je voit les cols de fourrure fleurir un peu partout sur les cous de mes amies, souvent lorsque je voit une amie qui porte un nouvel habit en fourrure je demande “c’est du lapin ou du renard ?”. Soit elles ont une expression de terreur et s’empressent de vérifier l’étiquette pour se rassurer ou le deuxième cas, rarissime mais qui est déjà arrivé, une amie a répondu oui… A ma tête elle a dut comprendre mon dégoût…
      J’éspère qu’elle restera l’exception qui confirme la règle…
      merci pour ce post !!

    19. Laura

      Reply

      J’espère que tu feras bientôt un article pour dénoncer le Nutella et les effets néfastes de l’huile de palme, sur nos corps comme sur la planète ;-)

    20. marie caroline

      Reply

      Juste un mot “bravo”!!!
      J’adore votre travail et savoir qu’en plus vous prenez des positions aussi saines… voici des reflexions coherentes. Merci

    21. Valentine

      Reply

      Un seul mot : BRAVO !!!!
      Enfin, non, un second : MERCI !

      http://www.helloitsvalentine.fr/0226074/je-ne-porte-pas-de-fourrure/

      Bises et joli coup de crayon, je te tire mon chapeau :)

    22. Emma

      Reply

      Sur le coup je me suis dit un énième article sur la protection des animaux mais comme j’adore tes dessins, ben je suis venue te lire et là le choc !! Je pensais que porter de la fourrure des animaux on avait compris que c’était bad depuis longtemps et qu’on laissait ça aux Cruellas de la Jet Set tellement anesthésiées par l’argent qu’elles ne ressentent plus rien. Tu viens de remettre très justement le sujet sur le tapis alors je partage bien volontiers ton coup de gueule !! :-)

    23. Planet addict

      Reply

      Deja, je decouvre ton blog a travers cet article et je le trouve top, tu es très douée et j’adore tes illustrations. Sur le fond, je suis à 100% d’accord avec toi, je trouve cela immonde comme business et honnetement, l’un des plus faciles et evidents a boycotter. Que la mode puisse justifier la torture animale, vraiment je ne comprends pas…

    24. celine

      Reply

      Je viens de consulter la page des marques qui ont dit non a la fourrure…ATTENTION!!!C&A met de la fourrure sur ses bonnets. Je l’ai constate cet hiver en regardant l’etiquette! S’il n’y a pas marque fausse fourrure c’est de la vraie. Ne vous faites plus avoir:-)

    25. Laurine

      Reply

      Franchement, je comprend pas. La fourrure, le cuir, la majorité des laines animales, des protéines animales, des oeufs, du lait… TOUT ÇA est fait en exploitant les animaux, en les faisant souffrir, tout autant qu’on peut le voir avec les “mignons petits renards” (et sacs à patate). C’est très bien de ne pas porter de la fourrure, c’est mieux que rien. Par contre, pourquoi se battre spécialement (voire uniquement) pour ça? Et tirer une fierté et un engagement à dire “oh, moi je ne porte pas de fourrure, je trouve ça honteux, les gens qui font ça sont horribles!”. tandis que pour le reste, la personne n’est pas végan. C’est totalement hypocrite.
      Je ne connais pas ton blog, tu es peut être vegan, mais dès lors pourquoi limiter ton combat à seulement les fourrures? C’est un problème minime comparée à l’immense industrie animale qui nous entoure et les exploite.
      “La fourrure, c’est pour les animaux”, OK. Il est alors évident de dire aussi : “La peau de bête (cuir) appartient à l’animal (et pas à tes chaussures)”. “La chair et le corps de l’animal lui appartient (et n’a rien à faire dans ton assiette)”.
      Le combat contre l’exploitation des animaux est un beau combat, et je remercie tous ceux qui font ce travail. Par contre, le combat contre “seulement la fourrure (des mignons renards et lynx et raton laveurs)”, sérieusement je pige pas.

      • Laurine

        Reply

        J’ai eu une réponse sur fb à propos de ce message, donc j’ajoute certaines choses à mon propos:

        Je n’ai par exemple pas dis qu’elle était hypocrite, mais que les gens qui se permettaient de tirer une fierté de leur engagement à ne pas porter de fourrure, et qui se permettaient de juger les autres, l’étaient. Certaines partie de son discours tels que lorsqu’elle dit que “nous” sommes des moutons ou qu’elle écrit “La plupart des concernés achètent plus par ignorance que par pure méchanceté. Du moins j’ose l’espérer” font par ailleurs preuve d’un certain jugement, et démontre alors surtout son ignorance à elle (et non réellement son hypocrisie). Dès lors, ce n’est pas en recevant que des “félicitations” que ça lui permettra d’ouvrir les yeux sur le reste.

        Et sinon, oui je considère qu’une phrase telle que sa citation de fin (en plus de décider de ce que serait les qualités les + importantes chez “une femme”!) est extrêmement hypocrite : “Je ressens de la tristesse pour ces femmes qui continuent d’acheter des manteaux avec de la vraie fourrure. Il leur manque les deux plus importantes choses nécessaires à une femme : du coeur et de la sensibilité”.

        Ce que je regrette et critique dans mon commentaire, c’est surtout que l’article (ainsi que certains combats) ne montrent que la partie immergée de l’iceberg, et dès lors une vision biaisé du monde, ce que je trouve dangereux. C’est presque comme si ne pas porter de fourrure “pouvait suffire” (je caricature). Pour faire un parallèle (exagéré), se serait s’offusquer des gens qui portent des Nike (fait par des enfants au pakistan) tout en portant son petit top Zara. Je ne critique pas ce qu’elle a fait (dégout, refus, recherche d’information, désir de la partager sur son site), mais plus ce type de combat, et de partage d’information, qui peuvent induire en erreur sur la réalité du monde.

        • losioz

          Reply

          @laurine On est d’accord c’est un petit geste de ne boycotter que la fourrure. Mais c’est déjà énorme si un article peut faire changer quelques comportements. Tu ne te rends pas compte à quel point pour pleins de gens la prise de conscience se fait à la suite de petits gestes mis bout à bout. Personnellement, quand j’arrive à inciter un ami à avoir un comportement plus vegan je le félicite et cela l’encourage. Si tu lui dis qu’il est pas prêt d’avoir un comportement respectueux et que rien que ses chaussures font de lui un meurtrier je pense pas qu’il sera prêt à changer son comportement. Une chose à la fois. Malheureusement il faut être patient, informer et encourager notre entourage. Je trouve que c’est ce que fait l’article, alors je dis bravo :)

          • slambda

            Reply

            Je suis d’accord. Je ne condamne pas les vegan bien au contraire, mais je pense que c’est un pas difficile à passer lorsque l’on a été éduquer différemment. Ensuite, un combat à la fois. Mon problème souvent avec les vegan c’est qu’ils sont agressifs et qu’ils traitent les autres de meurtriers sans même essayer de comprendre pourquoi notre vie est comme elle est. C’est difficile à gérer. Ensuite, à la campagne, il y a des fermes où on peut acheter des oeufs naturels et pondus dans la joie… Alors qu’y a-t-il de mal à les consommer ? J’aimerais l’avis d’un vegan à ce sujet. Idem pour les cochons à côté de chez moi qui grandissent dans un parc de plusieurs arrhes et qui mangent du grain, ou les poules qui picorent dans la cour d’une ferme et gambadent tant qu’elles veulent ? À mes yeux, le végétalisme a commencé à avoir du sens avec la mondialisation et la consommation de masse.
            Merci en tout cas de ton calme et de ta tolérance, j’espère que ta réponse pourra m’apporter quelque chose en plus.

        • slambda

          Reply

          @Laurine
          Bonjour,
          Je te remercie de vouloir m’ “ouvrir les yeux sur le reste” et de vouloir pallier à mon ignorance. Une fois, j’étais en terminal, et une prof d’anglais m’a dit que je parlerais jamais anglais de ma vie car j’étais trop idiote. J’étais tellement vexée que j’ai eu zéro de moyenne volontairement pendant 6 mois. Ce que je veux dire c’est qu’en voulant “éduquer” les autres de cette manière (agressive, hystérique et pleine de jugements), tu te discrédites et c’est dommage car ton message, qui a certainement un bon fond, tombe à l’eau.

          Ensuite, je ne tire aucune fierté à ne pas porter de fourrure, au contraire je pense que ça devrait être un automatisme, une norme.

          NON, cela ne suffit pas de ne pas porter de fourrure, évidemment. J’aimerais que l’on arrête d’abandonner les animaux sur les bords des routes en départ de vacances, et j’aimerais que les travailleurs au Pakistan soient payés décemment et aient une couverture sociale, et aussi que les OGM n’existent pas, qu’on arrête d’exciser des jeunes filles par conviction, que l’Afrique soit une puissance mondiale et que Justin Bieber soit un grand monarque philosophe qui redistribue ses richesses aux pauvres… Imagine la longueur d’un article qui parle de tout ça d’un coup … J’ai décidé de me concentrer sur la fourrure aujourd’hui, cela ne signifie pas que je cautionne le reste.

          Je pense que mon post est un post parmi d’autres et j’espère vraiment avoir le temps d’en écrire d’autres, sur d’autres sujets. Se concentrer sur un sujet un jour ne signifie pas ignorer tous les autres. Un combat à la fois, c’est mon idée.

          Je ne juge pas ceux qui portent de la fourrure, je ne cautionne simplement pas ceux qui le revendiquent et le font délibérément.
          Maintenant, j’aimerais comprendre pourquoi ma prise de position est une preuve d'”ignorance” à tes yeux et aussi, pourquoi mon message peut “induire en erreur”?

          Merci,
          Sophie L.

    26. arnaud

      Reply

      @laurine : je pense qu’on ne peut pas tout ramener au veganisme ou au végétarisme. Je suis vegan aussi, mais pourtant il faut admettre que ce n’est pas facile pour l’ensemble de la population de passer du jour au lendemain à un mode de vie totalement sans produits animaux. Il faut l’admettre : ce n’est pas parce que nous avons réussi à franchir ce cap, que nous devons faire la morale aux autres. Au contraire il faut encourager les comportements respectueux….
      Ne pas porter de fourrure c’est déjà un beau geste qui permet d’épargner des vies animales de manière très simple. je pense qu’ici, personne ne nie la souffrance des animaux “consommés” ou des vaches à lait…Ensuite l’évolution se fera naturellement…ou pas. Bien à toi.

      • Marie

        Reply

        Merci Arnaud, j’apprécie beaucoup ton commentaire qui – contrairement à beaucoup de discours végéta*iens ou vegan – ne culpabilise pas ceux qui, comme moi, ont du mal à passer le pas.

        Pour ma part je n’ai jamais acheté de fourrure et ne consomme plus du tout de produits animaux de grande distribution, plus de lait et beaucoup moins de viande. J’achète tout local, souvent bio. Je m’intéresse et expérimente souvent les cuisines alternatives (sans gluten, sans oeufs, crudivorisme, frugivorisme, vegan, etc.).

        Du coup je n’aime pas être mise dans le même panier que les “carnivores” qui n’en ont que foutre du sort animal, achètent de palettes de steaks hachés Ch*ral et des oeufs de grandes surfaces. Le pas vers le végétarisme n’est pas facile quand on a pas le contrôle des repas, mais je suis contente d’évoluer petit à petit :)

        • Zyzomys

          Reply

          Merci pour cet article. Je n’ai pas lu tous les commentaires, je suis végétarienne en transition vers un mode de vie quasi vegan. J’admire ceux qui ont la determination d’aller jusqu’au bout mais je pense qu’on ne peut pas imposer tant de changements radicaux à tout le monde sous prétexte d’hypocrisie. Je serais amplement satisfaite si les gens qui sont sensibles à la cause ne mangeaient de la viande qu’une ou deux fois par semaine, n’achetaient plus de fourrure, faisaient attention à la provenance de leurs produits d’origine animale… Ce serait déjà énorme, l’évolution ne se fera pas du jour au lendemain et c’est par petits pas que la personne lambda arrêtera de prendre les vegans pour des fous. C’est en tout cas pas en leur disant qu’arrêter la fourrure ne suffit pas et est hypocrite. Je suis révoltée qu’on puisse refuser ces petits gestes. Quoi qu’il arrive merci de faire passer ces messages, petit à petit, on arrivera à une société moins cruelle.

          • slambda

            Reply

            Je suis assez d’accord avec ça. Oui c’est une forme d’hypocrisie quelque part. Mais aussi, je pense que cet abattage cruel de masse est aussi au fait que les gens, comme tu dis, mangent trop de viande, pour pas cher et se fichent de la provenance. Si nous consommions moins et local, en effet, ce serait déjà un bel effort et amplement satisfaisant. Merci pour ce message.

        • slambda

          Reply

          @Arnaud Je suis d’accord. Je ne condamne pas les vegan bien au contraire, mais je pense que c’est un pas difficile à passer lorsque l’on a été éduquer différemment. Ensuite, un combat à la fois. Mon problème souvent avec les vegan c’est qu’ils sont agressifs et qu’ils traitent les autres de meurtriers sans même essayer de comprendre pourquoi notre vie est comme elle est. C’est difficile à gérer. Ensuite, à la campagne, il y a des fermes où on peut acheter des oeufs naturels et pondus dans la joie… Alors qu’y a-t-il de mal à les consommer ? J’aimerais l’avis d’un vegan à ce sujet. Idem pour les cochons à côté de chez moi qui grandissent dans un parc de plusieurs arrhes et qui mangent du grain, ou les poules qui picorent dans la cour d’une ferme et gambadent tant qu’elles veulent ? À mes yeux, le végétalisme a commencé à avoir du sens avec la mondialisation et la consommation de masse.
          Merci en tout cas de ton calme et de ta tolérance, j’espère que ta réponse pourra m’apporter quelque chose en plus.

      • Beckaert

        Reply

        L’auteur de l’article est une pétasse!

    27. Nini Kaferle

      Reply

      Merci pour ce post – c’est le genre de choses qu’il faut pour que la défense des animaux soit moins perçue comme étant “cul-cul” (mine de rien, le bien-être des animaux commence à être un sujet dont on parle).
      Effectivement, si on pousse la logique plus loin, le cuir devrait choquer aussi – il y a des vidéos qui ont circulé récemment sur l’abattage de chiens (oui, des chiens, parce que certains de nos accessoires sont faits avec du cuir de chien) en Chine – ça ressemblait au traitement infligé aux ratons-laveurs.
      Je me permets d’intégrer deux liens qui proposent des listes de marques vegan :
      http://www.peta.org/living/fashion/peta-approved-vegan-logo/
      http://www.peta.org.uk/features/peta-approved-vegan/

    28. Aude

      Reply

      Excellente page ! Par contre pourquoi mettre des liens vers les pages Amazon pour les bouquins sur le sujet et pas vers des librairies françaises ?

    29. Dins

      Reply

      Merci beaucoup pour ce post ! J’ai immédiatement partagé sur Facebook !
      En ce qui me concerne, je n’ai jamais rien acheté en fourrure, ou alors, je fais bien attention à ce que ce soit de la fausse… Zara a stoppé il y a peu d’utiliser de la fourrure de lapin, c’est un bon début. Mais nous devons continuer :) C’est important. Cul-cul ou pas, je partage toujours et je me bas contre tout ça ! Je suis ravie de voir autant de personnes impliquées :D

      Sur ce, bonne journée tout le monde !

    30. Peuvent-ils souffrir ?

      Reply

      Merci pour ce super billet.

      Deux petites remarques :
      -attention aux prétendues fausses fourrures, c’est très souvent de la vraie aussi.
      -a propos de la citation à la fin : juste c’est dommage qu’on parle de femme et non d’humain. Les femmes ne sont pas et n’ont pas à être intrinsèquement meilleures ou pires que les hommes.

      Bonne continuation :)

    31. manon

      Reply

      Article parfait. Merci.

    32. Julia

      Reply

      On est d’accord !

    33. Lucrèce

      Reply

      J’adore! Merci infiniment, une façon un peu moins trash de montrer et dire les choses telles qu’elles sont. L’abomination de l’exploitation de la fourrure pour des personnages sans valeur et sans âme…. Merci pour eux – ces trésors d’animaux, et merci pour nous, les militants anti-fourrure. BRAVO

    34. Cendra

      Reply

      Bravo pour cet article dont j’adhère à 1000%.
      Tellement tellement écœurant, se dire que par soucis esthétique on est capable des pires barbaries, et qu’elles sont admises et considérées comme “normales” “banales”. C’est un scandale universel qui me fout un mal de tripes…

    35. Add Fun And Mix

      Reply

      Merci pour cet article ! C’est génial de le dire, y en a marre de tuer une bestiole pour faire une bordure de capuche. Mais effectivement, comme d’autres le disent, la cruauté et l’incohérence ne se limite pas à la fourrure de renard. Les vaches aussi sont mignonnes et elles ont rien fait à personne, pourquoi c’est plus tolérable de les transformer en chaussures ? Les animaux du cuir et de la laine sont élevés et abattus dans les même circonstances abominables (as tu regardé Earthlings ?). Et si on parle de fourrure et de cuir, pourquoi ne pas aussi parler de la viande, des oeufs et du lait ? Les conditions sont les mêmes.
      Alors bravo et merci pour cet article, vas encore plus loin ce sera génial :)

    36. Nouss

      Reply

      Merci pour ce superbe article, qui j’espère réveillera les plus endormis dans ce monde !
      ÔÔÔÔ graaand jamais je ne porterais de fourrure ! C’est LE truc que je ne comprends pas dans le domaine de la mode … Et puis, je savais que leurs conditions était affreuses mais là, je ne connaissais pas tout ça… Si même moi qui à la base suis contre la fourrure, et suis quand même choquée d’apprendre tout ça, je pense que ceux qui ne connaissent rien de rien vont tomber des nues !

      Allez hop, je partage !

    37. Miss-H

      Reply

      Merci !!! Merci pour cet article tellement vrai et si bien illustré. Je m’en vais d’ailleurs relayer votre page sur ma page FB !

    38. Franny

      Reply

      un seul mot boycott … J’éduque déjà mes petits eleves de 4 ans en traquant la fourrure sur leurs parkas … Apres je leur explique on parle de la vie, on montre les fausses fourrures qui sont tout aussi décoratives bien qu’inutiles. Les parents me maudissent quand ils ne veulent plus mettre tel ou tel vêtement…. Mais qu’importe ??? Bravo pour cet article…

    39. Nora

      Reply

      Et vive la fourrure synthétique :3 Cela me ait à chaque fois penser à cet ignoble magasin en bas de chez moi sobrement intitulé “fur”… C’est tellement… Laid. Rien ne fait plus Cruella d’Enfer qu’un horrible manteau en chinchilla (dont une partie teinte en rouge tomate.). Je préfère câliner le poil soyeux de mon chaton plutôt que la capuche de ma veste, merci.

    40. Eygel

      Reply

      Bon bon bon… J’ai pas lu tout l’article. Non pas parce qu’il ne m’intéresse pas hein, mais parce que je suis allée voir la page FB “Real women wear fur” et je crois que je suis en train de péter un câble comme on dit.
      Ils font du lobbying anti vegan en plus de faire du lobbying pro fourrure. Bref. J’ai pas supporté très longtemps de lire autant d’inepties.

      Et oui, je suis d’accord, trop de marques “lambda” utilisent de la vraie fourrure et vu le prix, les gens ne se doutent pas que la capuche de leur doudoune à bas prix est en fait en véritable fourrure animale.

      Merci pour cet article.

      Je partage évidemment.

    41. Anne-Claire

      Reply

      Juste un point de détail. Ce ne sont pas des ratons-laveurs, mais des chiens viverrins (Tanuki au Japon, famille des canidés).
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Chien_viverrin

    42. Amy

      Reply

      Bravo pour cet engagement, ca fait du bien de voir que je ne suis pas la seule à être révolté par cette mode stupide. Le pire c’est que quelques fois, cette souffrance animale est non visible, comme le duvet dans les doudounes and co. Bref, j’espère un jour que tout ceci cessera.

    43. Nath

      Reply

      Magnifique article, magnifiques dessins pour une ignoble barbarie! Bravo pour dénoncer cette horreur avec tant de tact et de classe! Très beau trait! ;) hé oui il faut respirer à fond quand on croise une mamie en énorme manteau de renards… sinon on lui dévisse la tête!!! Pareil avec une petite gamine avec un beau bonnet à pompom tout doudouuuuuu! wahou!!! Restons zeeeeennnnnn!!! et agissons! Merci Sophie!

    44. Lunalithe

      Reply

      Je découvre ton blog avec cet article, et ça parle bien à la cul-cul qui défend les animaux que je suis :) Personnellement, cela fait déjà quelques années que je traque les produits non testés sur animaux (et c’est un vrai guépier, c’est complexe au possible). Je trouve inconcevable de porter de la fourrure, mais j’ignorais qu’il pouvait y en avoir dans les vêtements ou accessoires de marques “pas chères” (du moins hors du circuit du luxe déjà). Je partage ton avis : une société qui se construit sur l’exploitation et sur la souffrance d’animaux est malade, je dirai même inhumaine. Et le consommateur est laissé dans l’ignorance, bah oui, ça ferait tache ! C’est comme les œufs. T’imagines si les étiquettes étaient honnêtes ? “Manteau issu de 40 ratons laveurs, élevés en cage et dépecé vivant”. “Produit testé sur animaux vivants”. Bizarrement (enfin j’espère), ça serait moins vendeur !
      En tout cas, contente de voir des énervées comme moi sur le sujet, ça fait du bien ! :)

    45. Cerise

      Reply

      Merci!

    46. Oree

      Reply

      Bel articles et belles illustrations !
      Mais penser aussi que certaines fourrures sont simplement la récupération des peaux des animaux élevés pour leur viande, je pense aux lapins !
      Des petits éleveurs revendent de la fourrure (pour certains marques de bonnets entre autre), récupérée de manière tout à fait naturelle puisque le lapin, ça se mange… :)

      • slambda

        Reply

        Bonjour et merci !
        Je suis d’accord, dans la mesure où on mange de la viande (différent débat). Mais je ne crois pas qu’on soit obligé de dépecer vivant des animaux ou de les élever dans des conditions horribles. En ce qui concerne les lapins, ils sont aussi pendus par les pattes et dépecés. Après, c’est un large débat et je pense qu’il y’a des justes milieux.

    47. Laure Addams

      Reply

      Ma poulette, tu prêches une convaincue, même si je découvre encore des horreurs comme les conditions de production des plumes, du cuir, de la laine…pfouuuu …je t’avoue que parfois je me sens découragée et inutile.
      Mais merci pour cet article, drôle, intelligent et la découverte de ton blog

    48. Lenwë

      Reply

      Ce n’est pas pire que certains élevages de viande. Il y a des des élevages d’animaux qui élèvent leurs bestioles pour leur viande et/ou leur fourrure dans des conditions “humaines”.

      La différence, c’est le prix du produit fini. Les produits des grandes marques bon marché comme H&M, Célio et co ne sont pas chers parce qu’ils économisent sur toute la ligne, main d’œuvre (d’enfants), fourrure d’élevage (moins chère que du synthétique ?).

      Tant qu’on continuera à acheter des fringues bon marché et de qualité médiocre que l’on jette au bout de quelques mois plutôt que d’y mettre le prix pour avoir de la qualité qu’on gardera des années, l’esclavage humain et la maltraitance des animaux d’élevage ont de beaux jours devant eux .

    49. Zambrelli Morgane

      Reply

      Chère Sophie,

      je ne te connaissais pas avant de voir ce lien sur Facebook, et c’est ce même lien, cette chose horrible qui “casse l’ambiance”, qui me donne envie de te connaître, de découvrir tes dessins qui m’ont beaucoup plu dans cette planche, et les différents messages que tu véhicules, car comme tu l’as dis ” dessiner ça ne sert pas qu’à ricaner” et je te reMERCIe d’avoir pris de ton temps pour cette cause.
      Pour tous les animaux, merci, vraiment.

      J’espère de tout coeur que les gens se rendront compte un jour de leur cruauté..
      Chaque fois que je vois de la fourrure, j’espère que ce soit de la fausse, mais j’ai toujours envie de lui arracher, et de pleurer… Comment peut-on faire autant de mal, pour un manteau ? Moche en plus.

      Merci à toi !

      Le combat continue !

    50. audrey

      Reply

      madame, juste trois mots :

      je vous aime :-)

      merci pour ces magnifiques dessins et ces commentaires justes et touchants

    51. sonia

      Reply

      Mais tellement d’accord avec tout ça. sacré boulot pour cet article qui m’a mis les larmes aux yeux (oui parce que j’ai déjà vu quelques photos plus…explicites et ça m’y a fait repenser). perso je déteste ça fourrure, même synthétique car je trouve pas ça esthétique, mais après….mais mince ceux qui aiment ça ça apporte quoi de savoir que c’est du vrai à part se la racojnter (puis alors se la raconter de quoi ? mystère). en tout cas soutien à fond !!!!

    52. fabre M-R

      Reply

      De l’assassinat d’un animal à celui d’un homme, il n’y a qu’un pas ». Léon Tolstoï.

    53. stephane deslauriers

      Reply

      je le répété !!!!!! si vous manger de la viande ben ces animaux ont de la fourrure, donc vous faite la même chose!!!! par ce que sa deviens des gant , soulier , sacoche , mentaux ect Expliquer moi votre raisonnement ?????????????????????? a moins que vous soyer tous végétariens ?!

      • slambda

        Reply

        Déjà, quand on fait une morale facile aux gens, on prend la peine d’écrire dans un français correct. Ensuite, être désobligeant ne sert à rien, on peut débattre sans s’agresser, tu ne convaincras jamais personne de cette manière. Et pour finir, on peut très bien être contre la fourrure et manger de la viande. Tuer pour manger et tuer pour la mode, c’est un raisonnement différent, non ? Le cuir n’est que l’utilisation des restes d’un animal abattu pour d’autres raisons. De plus, il existe, surtout à la campagne, des fermes où l’on peut acheter de la viande provenant d’animaux élevés en plein air et des oeufs pondus dans la paille. Et puis on peut aussi réguler sa consommation pour garder un juste milieu et ne pas surconsommer inutilement.

        • Zélie

          Reply

          “Tuer pour manger et tuer pour la mode, c’est un raisonnement différent, non ?”
          Non, je ne pense pas. Pas quand on a les moyens de vivre en bonne santé sans manger d’animaux, en tout cas. Lorsqu’on vit dans un milieu où on a accès à des produits végétariens, alors on ne mange plus de la viande par nécessité mais par plaisir (gustatif). Tout comme certains portent de la fourrure par plaisir ou pour le style, alors qu’ils ont accès à d’autres types de vêtements chauds.

    54. Morgand

      Reply

      Bravo pour les illustrations et l’article ! Je partage tes idées à 200%

    55. Ficher

      Reply

      Honnêtement, je suis étonnée de voir toutes ces marques de vêtements vendre de la fourrure et je me sent très naïve d’avoir pensé que la fourrure n’était réservé qu’aux vieilles dames riches et sans morale et aux grands couturiers, et que les matériaux synthétiques avaient tout remplacé. C’est sincèrement navrant et je comprend la colère de l’auteur. Oo”

    56. La Biscotte Biscornue

      Reply

      J’ai envie de dire un seul mot… Merci.
      Merci du fond du coeur de nous avoir fait partager ton ressentit.

      Pour ma part, la fourrure ne m’a jamais faite rêver… Je savais ce que cela impliquait et j’en étais dégoutée. Récemment, j’ai remis beaucoup de choses en question sur ma façon de consommer, autant sur mon alimentation que sur le reste. Je suis végétarienne depuis maintenant quatre mois, et je fais mon maximum pour supprimer également tout ce qui est d’origine animale (le cuir entre autre) et tout ce qui contribue de façon générale à l’exploitation animale (je pense notamment aux produits de beautés, entre autre toujours…). J’espère un jour arriver à devenir végétalienne, et la route est encore longue. Malgré tout, je pense, et j’espère, que si les gens font un minimum d’effort sur leur façon de consommer, tout le monde en sortira gagnant…

      PS : Je souhaitais réagir au commentaire précédent… Non, le cuir n’est pas le reste d’un animal abattu pour sa viande. Certaines vaches ne sont tuées que pour leur cuir (en Inde notamment, alors que c’est un animal sacré) et leur viande est ensuite exploitée…

      Je te souhaite bonne continuation :)
      Bises.
      Emilie

    57. lesjolisslims

      Reply

      J’adore la fourrure. Quand elle est fausse.
      Comment peut-on regarder son chien ou son chat dans les yeux tout en portant un de leur cousin sur le dos ?? (Oui, j’ai entendu dire que parfois, sous appellation “lapin”, il y a du chat… glauque, hein ?

      Je ne regarderais pas les vidéos de tes liens. J’ai dû me désabonner d’une page facebook militante car ils postaient beaucoup de photos très dures et ça me rendaient malade. J’ai une sensibilité à la condition animale à fleur de peau. Ton illustration en sacs à patates (très bonne idée !) a fait remonter en moi de terribles images. J’ai vu un reportage en caméra caché il y a des années et je ne peux pas regarder un lapin sur un étal de boucher sans revoir ces images.

      Merci pour cet article, merci pour cette piqûre de rappel et merci pour ta bienveillance.

      Bonne continuation et ne lâchons pas l’affaire !

    58. juvet nathalie

      Reply

      bravo ,très bien fait beaucoup de travail beaucoup de temps donné à cette bonne cause bravo , je ne suis pas vegan( d ‘ailleurs je trouve qu ‘il ne faut pas être intégriste si on veut espérer convaincre ) mais je me battrais du mieux que je peux contre la maltraitante animal j ‘ai adopté une merveilleuse galga/galgo (race de chien très maltraitée voir torturé en Espagne par de gros abrutis de chasseurs (parce que tous les chasseurs ne sont pas des abrutis meme si je ne comprend pas qu ‘on puisse enlever la vie par plaisir ce sont quelquefois des gens très respectueux de la nature et des animaux, bien plus que des touristes des villesmais c ‘est un autre débat si ça intéresse quelqu’un ce sont des chiens exceptionnels / merci pour ce post Nathalie wwwliaisonlevrier .

      • slambda

        Reply

        Hey, j’ai rencontré ces animaux à un marché en Haute-Saöne, je ne connaissais pas cette hisyoire… Les chiens sont maltraités, affamés, et quand ils ne courent plus assez vite, on les pend. C’est super que des gens les rapatrient pour les confier à des familles aimantes, c’est chouette :-)

    59. Jules

      Reply

      pas de vidéo sur l’élevage en chine?

    60. Brissay

      Reply

      L’autre jour, je rentre dans un magasin Napapijri. Je prends une parka avec une capuche en fourrure et demande à la vendeuse (connaissant pourtant très bien la réponse) “est-ce que c’est de la vraie fourrure ?”, toute fière elle me répond “bien sûûûûr !!!!” Alors je lui dis “eh bien vous vous la gardez” “pourquoi ?” “Parce que je ne veux pas donner un centime pour financer le commerce de la fourrure !!!” Et elle me répond “oh mais c’est du coyote…”
      Ouais d’accord. Parce que le coyote c’est pas un animal connasse ?!!!!

    61. Hungarian Antifur Society

      Reply

      This is a fantastic anti-fur story.
      Is there any possibility to get it in English, too?
      It would be great to spread this story in other languages all over the world.
      If someone has the English translation, pls, send it to us:
      https://www.facebook.com/pages/A-sz%C5%91rme-az%C3%A9-aki-belesz%C3%BCletett-Hungarian-Antifur-Society/1513286975584027?ref=hl Hungarian Antifur Society on facebook Thank you!

    62. stablo

      Reply

      J’ai pour habitude de ne rien acheter avec de la fourrure, car il y a les élevages assez horribles mais aussi les trafics d’animaux. Mais je ne savais pas qu’il existait des élevages de ratons laveurs, j’en reste sur les fesses………… J’éduque ma fille aussi en ce sens, mais le chemin est dur et long, les super minettes ne font pas attention à ce genre de chose…………….. hélas………… En tout cas continuez surtout en informant de cette façon, bravo :-)

    63. Hannao

      Reply

      A vomir!!! (Pas l’artile hein, le traitement des animaux)

      J’en ai jamais acheté mais faut être tout le temps vigilant…. Toutes cette cruauté pour quoi en plus? On vit pas en antartique merde! (désolé je suis un peu remontée là)

      Bonne continuation
      Hannao

    64. Drac

      Reply

      Ah, la fourrure c’est un combat que je mène depuis assez longtemps.
      ça m’a même valu avec des amies et des amis, parce que même s’ils en portent moins que les femmes, les mecs se sentent obligé d’y aller de leur commentaires machistes dès qu’on parle de défendre une cause quelle qu’elle soit et qu’on est une femme.
      Mais même après tant de temps de combat je me reprend toujours dans la figure la même chose “Non mais tu comprend, le lapin, ils l’ont pas tué pour la fourrure, ils ont attendu qu’il soit tué pour être mangé avant de récupérer sa fourrure, et puis c’est tellement doux!” Dans ces moments là j’ai juste envie de me taper la tête contre les murs devant tant de bêtise, les marques qui vont chercher des fourrures abîmées dans l

      • Drac

        Reply

        la poubelle des abattoirs j’y crois pas du tout. Et de nos jours on fait de très bonnes fausses fourrures très douces! Et même si ce n’étais pas le cas ce ne serait pas un excuse.
        Je boycotte même certains magasins comme promod dont 50% de la vitrine est en permanence de la fourrure et je refuse d’y accompagner mes amies même si ça veut dire que je dois rester sous la pluie ou au froid en les attendant.
        Continuons le combat!

    65. Delphine

      Reply

      Je viens d’atterrir sur cet article suite à un partage sur Facebook.

      Je ne pense pas posséder de fourrure chez moi, car je m’en rends compte à présent, c’est quelque chose qui ne m’a jamais vraiment attiré, je trouve ça moche et je recherche avant tout des vêtements qui résistent aux passages répétés en machine.
      Mais je vérifierai et dorénavant, je n’achèterai plus rien qui contient de la fourrure, pas même de la fausse, pas même une petite parcelle.

      Moi aussi, je croyais naïvement que la vraie fourrure était réservée aux stars blindées de thunes. Je pensais que tout ce qu’on trouvait à bas prix dans n’importe quel magasin était de la fausse.

      Je connaissais déjà le sort réservé aux ratons laveurs, j’étais tombée sur la vidéo partagée d’une fille, et j’ai arrêté de regarder dès les premières secondes. Cette barbarie était insoutenable. Pourtant je suis capable de regarder des choses horribles, mais pas ça. Je ne comprends pas comme des “humains” peuvent exercer ce métier ? Et pourquoi ces pauvres bêtes ne sont pas abattues avant ?

      Bien sûr, il y a plein d’autres animaux victimes, à savoir : les bébés phoques, les léopards, les jaguars, les oies, les canards (les plumes servent aux doudounes et aux couettes) et tant d’autres encore, ne les oublions pas !

      P.S. : J’ai lu plusieurs fois le mot “dépecer” mais le terme plus exact serait “écorcher”.

    66. Fanny

      Reply

      Bonjour ,
      Tu as demandé a ce qu un vegan te reponde au sujet des œufs de poule qui vivent heureuse en plein air et des cochons également. Tu parles d’ un élevage de poules heureuses en plein air , comment faire en sorte de générer des poules femelles ? Faire des poussins , et que deviennent les poussins males dans l élevage de poules , il n y a pas 50 % de coqs. Les poussins sont tués ou élevés pour la viande , ce sont des sous produits de n Importe quel élevage de poules , en batterie ou en plein air. Voilà pourquoi les vegan ne mangent pas d œufs.
      En ce qui concernent les cochons heureux au pré , et bien il finissent bien par être sacrifiés , le plus souvent a l abattoir. Sachant que la consommation de viande n est pas indispensable , cela revient a tuer un animal en bonne santé pour le plaisir gustatif. Voilà pourquoi les vegan ne mangent pas de viande , de n importe quel type d élevage. J espère avoir répondu à ta question. :)
      Sinon. J aime beaucoup le dessin.

    67. Laptitelu

      Reply

      Bravo pour cet article! On peut aussi parler des petits lapins angoras a qui on arrache les poils pour faire des pulls…
      Serieux quoi, on n’a pas fini d’enumerer les cruautes animales… :(

    68. berodot laurence

      Reply

      Bravo ma belle continue tes crayons font du bien, et vive le synthetique ! bordel !

    69. Gwenaelle

      Reply

      Je partage ton article !!! j’ai eu un échange de posts via FB il y a plusieurs semaines avec une créatrice qui utilise de la vraie fourrure : http://www.lesbetesdeceline.com/ La personne s’en fiche complètement (elle me l’a écris noir sur blanc elle même !). Exite t’il une organisation qui recense les utilisateurs de vraies fourrures ? merci

    70. Laura Laetitia

      Reply

      Je viens de découvrir ton blog via hellocoton ! Je suis fan (c’est con de dire ça sur un article comme ça)

      J’en parlais en plus hier avec une amie (en regardant des images des campagnes PETA de 2009). Cet article est super ! Pas choquant pour un sous, et on peut le montrer à un large public, je m’en vais de ce pas le partager !

    71. Stéphanie - Il Etait Une Fois... Cocotte

      Reply

      Chouette article!
      Moi aussi au début je pensais que la vraie fourrure n’était utilisée que par les marques de luxe jusqu’à ce que je tombe par hasard sur une veste qui me plaisait. Le col en fourrure était étonnamment doux donc ça m’a intrigué et j’ai regardé l’étiquette, heureusement sinon je l’aurais acheté…

    72. Kororo

      Reply

      Je pensais aussi que la fourrure animale était réservée à une “élite”…Je trouve ça dégoutant de tuer les animaux juste pour leur fourrure. Et surtout de les faire souffrir à ce point quoi. A la limite récupérer la peau des animaux que l’on mange (vache, lapin…que sais-je), si c’est fait quand l’animal est bel et bien mort, ça me dérange pas.
      J’ai une copine qui me disait qu’il y a une créatrice qui utilise la fourrure des animaux morts sur la route. (tien j’ai trouvé un lien : http://fr.blastingnews.com/style/2014/12/la-fourrure-sans-tuer-ca-existe-00195827.html). Pourquoi pas, à la limite.

    73. Lisa

      Reply

      BRAVO, BRAVO BRAVO pour cette BD!!!

    74. Running Babe

      Reply

      Génial ton article.
      En effet il y a vraiment un paquet de connasses qui s’en tapent complètement. C’est bien triste :(

    75. Toune

      Reply

      A celles qui sont contre la fourrure, une question : est-ce que vous achetez toujours du cuir ?

      Je respecte vos opinions, mais se battre contre la fourrure et acheter un sac en daim (tout en mangeant du lapin à la moutarde), c’est un peu hypocrite, non ?

      Pour ma part je comprends la lutte, tout comme les vegans luttent pour la cause animale. Mais, je ne suis pas (encore) prête à lâcher la viande (achevez-moi si vous voulez), donc si je mange du boeuf et du lapin, pourquoi pas récupérer leur cuir et leur fourrure (et pourtant j’adore les animaux) ? Du coup j’essaye au moins de faire attention à l’animal dont est issu le cuir ou la fourrure. Je suis peut-être à côté de la plaque ou mal informée mais bon j’essaie un minimum … En tout cas c’est bien de sensibiliser et d’élever le débat !

    76. Zof

      Reply

      Bravo pour cette planche. Maintenant, je pense qu’il serait utile de rappeler que ces horreurs sont exactement les mêmes pour la production de laine, de cuir, de plumes, d’angora, de cachemire … Il n’y a pas que la fourrure !

    77. Sarah L.

      Reply

      Bravo Sophie Lambda. Memes les sacs à patates ont réussi à me faire pleurer. La cause animale m’est également très chère, et je vais m’empresser de partager massivement ton article car il y a encore hélàs trop de gens qui achètent de la fourrure, soit sans le savoir, soit en le sachant très bien, et le plus répugnant, c’est qu’ils s’en réjouissent…

    78. Maud

      Reply

      Je soutiens votre cause, je suis contre toutes les maltraitances et les morts d’animaux.
      D’un coté, ça me fait “plaisir” de voir que je ne suis pas la seule a essayer de me battre contre cette souffrance, de l’autre coté, je préférerai que cette souffrance n’existe pas.
      Une amie des animaux.

    79. Coherence

      Reply

      Mais pourtant, on porte de la fourrure depuis toujours, pourquoi changer ?

    80. mère pas parfaite (mère cailloux)

      Reply

      Pétition signé, bravo pour ton article !

    81. bigi

      Reply

      Je suis une mamie de 65 ans et suis végétarienne depuis l’âge de 7 ans. Je ne porte pas de fourrures sauf celles synthétiques qui sont légères et chaudes. Merci pour toutes ces infos que je connaissais déjà …à mon âge. J’ai mal au coeur de savoir que des personnes portent l’agonie sur leurs dos. Merci pour tout ce que vous dites et faites. Gros bisous d’une mamie. Moi Claude

    82. Audrey B.

      Reply

      Bravo pour cette magnifique leçon de bienveillance !! Très joli coup de crayon, cela fait plaisir de voir ce genre de talent utilisé à bon escient!

    83. michele dion

      Reply

      Yeee…
      .. Pour la fourrure synthetique. C’est tellement perfectionné qu’on a plus besion de la vraie

    84. michele dion

      Reply

      J’ai deja laisse un commentaire ?

    85. Océalie

      Reply

      Effectivement c’est révoltant. Avez-vous déjà été prise d’envie de crier sur le fille qui en porte juste devant vous ? Ou de vous en éloigner tellement vous êtes dégoûtée de sa personne ? On arrive rapidement à repérer la vraie de la fausse mais attention, certains pulls des marques Etam pou promod peuvent porter de l’angora sans que ce soit clairement reconnaissable. Soyez vigilantes ! :)

    86. Diatrima

      Reply

      Merci pour ton article génial contre la fourrure (que j’ai partagé). Je milite pour la protection animale (et je ne mange pas d’animaux, évidemment!), et ce que tu éprouves, je le ressens tous les jours également, à chaque capuche de fourrure croisée dans la rue… (le combo que je hais le plus: les nanas avec fourrure/clope/téléphone)
      Bref, j’apprécie beaucoup ta bd et tous les liens qui la suivent. Merci encore et très bonne continuation!

    87. Audrey

      Reply

      Je suis tout à fait d’accord avec cet article ! Je pensais aussi avant que les animaux ne souffraient pas pour la fourrure / le cuir / la laine … mais c’était avant d’ouvrir les yeux sur tout ça . Je n’ai jamais aimé la fourrure pour moi c’est juste pas “beau ” et puis encore plus maintenant que je sais l’envers du décor .
      C’est un beau combat de se battre contre la fourrure mais j’aimerais juste qu’on n’oublie pas qu’il n’ a pas que ça . Le commerce de la viande / du poisson / du lait etc est tout aussi dur ! Loin de moi l’idée de forcer qui que ce soit je me permets juste de le dire et chacun est libre de se renseigner et de faire ce qu’il veut :)
      Merci pour cet article , je pense qu’il peut être utile pour certains :)

    88. Julienou

      Reply

      Cette année j’ai appris à différencier les différents types de fourrures (renard, chien riverain, raton-laveur, lapin, etc.). J’ai même acheter un col de renard dans une boutique de dégriffés… et je suis végétarien (snif). Ca a mis en contradiction le côté “bonne affaire, top qualité” et le côté “cupide” du consommateur en moi.

      Là où je veux en venir :
      – je trouve aussi que très bizarrement, il y a une recrudescence de vrai col de raton-laveur partout partout. Les enseignes de prêt-à-porter, qui font de la demi-qualité, je ne sais pas comment elles font, mais je ne m’attendais à voir de la fourrure de façon si omniprésente.
      – où est le “tissus pour peluche” de bonne qualité bordel! J’ai eu des peluches qui avait des poils super long, super doux, avec différentes longueurs de faux poils. Où est ce tissus pour peluche?! Pourquoi se retrouve-t-on coincer entre de la fausse fourrure très moches et du raton-laveur dont on ne voulait pas.

      P.S.: c’est intéressant d’avoir eu une top qualité de renard, pour voir la référence maximale du “tout doux” et du “vrai”. Maintenant je peux dire qu’à part le côté grasouillet sympa, le faux arrive déjà à faire pareil, jusqu’à cette façon d’avoir le poil normal doublé du petit duvet dense qui donne du moelleux quand on enfonce les doigts dans les poils.

    89. celine

      Reply

      Merci pour l’article! ! J’etais déjà bien informée concernant les pratiques des élevages d’animaux pour la fourrure mais tu m’apportes un bon complément en listant les sites qui permettent de devenir bénévole et d’agir. J’avais fait ded recherches par moi même mais j’avoue que l’on ne sait plus qui est fiable ou non sur internet.
      Si tu es une amoureuse des animaux comme moi et qu’un autre sujet sensible t intéresses (car à travers tes dessins cela est mieux dit)…la maltraitance des animaux pour le tourisme, je pense en particulier aux éléphants brisés en Thaïlande par leurs bourreaux (videos bien explicites sur internet aussi ). Bonne continuation !

    90. Charpentier

      Reply

      J’adore les animaux! Les gens qui leur font du mal sont des assassins et sont tout autant capables de faire du mal à des humains! La cruauté est en eux et sont en plus, avides d’argent! Autant dire que leur QI n’est pas très élevé! Je suis écœurée!

    91. Samboyy

      Reply

      Super article, MERCI !
      Pour ma part… je suis assez extrême et je bannis même la fausse fourrure ! … C’est malsain… Tant que ce sera “la mode” de la fourrure en général il y en aura de la vraie… Donc arrêtons avec ces capuches ridicules, ces manteaux horribles… Et comme bcp de gens, on ne vérifie pas si c’est de la vraie, de la fausse… On se dit que la vraie est très chère… Bref…

    92. cecile

      Reply

      Bonjour,
      D’abord j’ai lu ta bd que j’ai bien appréciée.

      Puis j’ai lu tes interventions dans les commentaires et je suis terriblement déçue…. :( Tu as une vision on ne peut plus spéciste de la VIE et c’est tellement dommage car du coup cela dessert totalement ce pourquoi tu sembles te battre. Tu demandes plus haut qu’on t’expliques pourquoi il est “mal” de consommer des oeufs de poules élevées dans la joie (sic). Tout simplement car en faisant cela tu encourages l’idée qu’il est acceptable d’exploiter un animal. Exploiter = tirer parti de quelqu’un ou de quelque chose. J’espère de tout mon coeur que tu feras tes propres recherches au sujet du véganisme et que tu réaliseras ainsi d’aussi jolies dessins…. avec le discours cohérent qui va avec.

    93. Sabrina

      Reply

      Je t’adore!

    94. Bernieshoot

      Reply

      je découvre ton blog via les like des pages facebook et c’est juste un blog qui me plait vraiment.
      Ton coup de gueule je le partage à 100 %
      bon faut que je m’abonne chez toi, je vais bien trouver comment faire

    95. mamùie38

      Reply

      LU et APPROUVE

    96. guigeek

      Reply

      En plus c’est moche la fourrure !

    97. lila

      Reply

      @cecile en quoi manger les oeufs d’une poule (les oeufs qu’elle n’a pas couvé) qui est nourrie, qui est sortie le matin et rentrée le soir (pour sa sécurité), qui vit dans un endroit “sain” est mal, est “exploiter” l’animal ? Enfin bon, je ne veux aucune dispute, je ne commente pas pour ça mais je ne comprends ta vision des choses.
      Sinon, j’ai beaucoup aimé ton article sophie même si la “partie patates” est…horrible, je n’y avais jamais pensé vraiment même si je refusais d’acheter des vêtements en vraie fourrure. En tout cas j’ai signé la pétition et même si je n’irai pas voir les vidéos car je suis une âme sensible, je compte bien me renseigner un peu plus. Et je te promets d’essayer de faire plus, mais plutôt quand je serai majeure :).
      En ce moment, entre histoire de suicide, de racisme (dans des livres que j’ai lu récemment ou sur internet pour la malheureuse histoire d’Amanda Todd) et en plus de ça…j’ai honte de vivre sur cette planète…

    98. Didadou

      Reply

      Cette histoire avec la fourrure de racoon est horrible. De plus que cela fait des années (2008) qu’une vidéo montre l’horreur du dépeçage vivant de ce qui est en fait une espèce de canidé, le chien viverrin ou Tanuki, ressemblant à un raton laveur mais roux… On en trouve sur tous les manteaux au niveau de la capuche, de marques bon marché et de marques de luxe (Gérard darel notamment) et le pire c’est que sur les manteaux bon marché ce n’est en général pas spécifié sur l’étiquette… Je n’ai jamais été capable de voir la vidéo mais on me l’a racontée, le début ou ils cognent les animaux contre le sol était déjà insoutenable… Depuis lorsque je vois des manteaux de fourrure ou des vêtements avec meme un tout petit peu de fourrure, les larmes me montent aux yeux.

    99. sereincontemplatif

      Reply

      C’est terrible; d’autant plus qu’après, les ratons laveurs chinois arrivent tous, j’en suis convaincu, dans le resto prétendument vietnamien qui est juste derrière chez moi, à Pontault-Combault…^^

      http://litteratureetphilosophie.wordpress.com

    100. Leyem

      Reply

      merci pour ton article, qu’il Tourne sur les réseaux sociaux et soit prit au sérieux… Ne pas fermer les yeux, c’est deja un 1er pas .

    101. vitre

      Reply

      les hommes de loi sont les premiers grands coupables il faut reprimer tres severement a coup d,enormes amandes ce trafic un veritable etre humain doit etre capable de dire non au fric

    102. Didou

      Reply

      Depuis toujours je refuse d’acheter, pour moi ou pour offrir, des vêtements qui contiennent de la fourrure. Ça peut être très doux, très joli, j’ai toujours pensé que l’animal devait pas forcément apprécier qu’on lui pique son manteau. Maintenant que je sais comment on récupère cette fourrure, j’irais de ma petite réflexion quand je verrais sur mes proches ce genre de produit!

    103. Cora

      Reply

      Bonjour,
      je découvre votre blog via celui de Laurel et j’adore dès le premier article!
      Je reviendrai donc régulièrement admirer votre talent,
      bonne soirée!

    104. Un lecteur

      Reply

      L’histoire d’une renarde qui a échappé à l’élevage.
      http://www.vixey.cz/index.htm
      Site tchèque, mais google traduction peut s’en charger :)

    105. Stern

      Reply

      Mes deux compagnons de tous les jours sont deux adorables furets, à chaque fois que j’entends parler de fourrure, je dois penser à eux, je m’imagine que c’est eux à qui on a retiré la peau encore vivant pour tenir le cou de quelqu’un au chaud et ça me fout le cafard, un truc de dingue. Là où tu as 1000 fois raison, c’est qu’avec l’éducation, ça fonctionne. Ma mère a toujours été très claire dans ses idées là-dessus : “on aime les animaux, on ne porte pas de fourrure”. Je n’ai jamais porté de fourrure de ma vie et j’y ferai toujours attention.

    106. Sand

      Reply

      http://www.franceculture.fr/emission-la-marche-des-sciences-droit-des-animaux-le-nouvel-humanisme-des-sciences-2015-02-19

      À écouter sur le même thème, et à lire aussi, de manière plus académique : La Cause des animaux, de Florence Burgat

    107. marie

      Reply

      Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, je recommande Hearthlings, trouvable très facilement sur Internet (puisque c’est bien ça le but, partager et le faire voir par un maximum de gens)
      Documentaire sur le traitement des animaux en général dans notre monde, ceux qu’on mange, ou ceux dont on se sert, voire ceux qui nous “amusent”. Je le recommande, je dirais presque “déconseillé aux âmes sensibles” mais je pense que tout le monde doit le voir, si on est assez sensible pour manger des lardons de supermarchés, ou pour porter des bonnets H&M au raton laveur, on est assez sensible pour le voir.
      Merci pour cet article!

    108. Victoria

      Reply

      La végétarienne que je suis approuve à 200% ! Je suis arrivée par hasard sur ce blog, mais avec un post aussi intelligent la talentueuse Sophie viens de gagner une lectrice… Je vais faire tourner, ça parlera peut etre plus en dessins à certains
      Merci pour les animaux !

    109. Julia

      Reply

      Bonjour ! Déjà je voulais vous dire que j’adorais votre blog, il est vraiment super. Les dessins sont originaux et humoristiques. Rapport à cette publication, je suis entièrement d’accord ! Je voulais en profiter pour vous remercier car votre blog m’inspire, j’ai 14 ans mais vos dessins me donnent des idées pour mes dessins à moi ! Bref j’attends avec impatience une prochaine publication !

    110. Isa

      Reply

      Bravo ! Bravo ! Bravo !
      Et une personne de plus pour instruire (avec talent ) et combattre ce fléau <3
      Je suis réjouie de découvrir une personne consciente et éveillée supplémentaire.
      Merci !
      ps: Arg ? ! Des élevages de Visons dans le Doubs , je fais passer l'info à tous mes Francs-Comtois (-_^)

    111. Stéf

      Reply

      Merci de parler de ce problème in croyable de nos jours. En plus tu le fais avec talent.

    112. Charveaux lapis

      Reply

      Very nice

    113. Kitt

      Reply

      Super sujet pour sensibiliser et de supers recherches pour mieux nous informer :)
      Non à la fourrure & bonne continuation à toi !

    114. Maud

      Reply

      Bonjour Sophie, j’ai lu ton post quand tu l’a publié et l’ai trouvé très intéressant et pertinent. Pour ma part j’ai élargit le domaine d’action et suis végétarienne pour les mêmes raison que tu ne cautionne pas la fourrure.

      Je suis retombée sur ce post aujourd’hui via un blog: la jeune fille avait ton image dans un menu à droite et le lien renvoyait vers ton site (respect des droits d’auteur). J’ai trouvé qu’en dessin ça passait bien et l’ai imitée, avec un lien vers ce post.
      Je t’invite à aller voir et si toutefois ça ne te convenait pas, tu peux me joindre par mail.
      Bonne journée à toi !

    115. glud

      Reply

      Sans compter que les cuirs sont traités au CHROME X , c’est très dangereux pour la santé .
      Il y a des normes ares pecté concernant le dosage dans les vêtements et en suisse c’est surveillé ( voir reportage de france 5 ) .
      Il n’ y a que les cuirs de luxe qui sont traités végétalement ( théoriquement ) .

    116. trob

      Reply

      Lire ça :
      http://www.femininbio.com/beaute-mode/actualites-nouveautes/cuir-danger-chrome-vi-france-5-71766

    117. Ada

      Reply

      Un peu par hasard je suis tombée sur ce post dont je salue au passage la qualité créative. Je suis dans l’histoire et l’archéologie et la question (technologique au passage) du vêtement je trouve cela très intéressant. A croire avec les débats actuels que nous nous trouvons devant une alternative très binaire : consommer de la matière animale/végétale produite dans des conditions déplorables ou consommer de la matière synthétique par nature polluante. Peut-être que finalement le débat n’est pas là mais plutôt sur notre système de consommation/production et sur la trop forte présence humaine sur terre. En gros battons nous pour réduire drastiquement la natalité mondiale et pour trouver de meilleurs systèmes économiques et politiques. Ces deux combats vont de pairs. C’est bien de vouloir respecter sur tous les fronts la vie animale (quoique si je prends l’exemple de mimosa pudica je ne suis plus si certaine que le règne végétal soit dénué de sensations) mais d’un autre côté cela ne résoud aucun problème de fond. Ceci dit cela donne bonne conscience oui. Question fourrure pour ce prochain hiver je me suis posée la question. Je vais avoir besoin d’un manteau. Ma mère vient de me donner le manteau de fourrure de ma grand-mère née en 1900. Alors quid … J’achète un nouveau manteau sachant ce qu’est le système de production actuel ou je récup’ celui de ma grand-mère qui a été produit dans les années 40. Au risque bien entendu que toutes les personnes bien pensantes que je croiserai m’agressent dans la rue.

      • slambda

        Reply

        En ce qui concerne le manteau de ta grand-mère en fourrure, je comprends le dilemme, je l’ai rencontré. Finalement, je ne veux pas encourager le comportement donc je ne le porte pas, je l’utiliserai pour autre chose. Finalement, elle a aussi des manteaux en tweed à récupérer :-)

    118. poppinsis

      Reply

      La souffrance animale est réellement intolérable et je pense que nous ne pourrons pas accéder à plus d’humanité si nous continuons ces comportements schizophréniques. Merci pour ces prises de position illustrées d’une manière qui m’ont beaucoup touchée. Dessiller les yeux par des dessins, quelle manière originale et investie de parler d’un monstrueux scandale, Bravo !!! J’avais commencé à lire les commentaires. Mais les polémiques me semblent stériles. Que tous les êtres de bonne volonté amènent une petite pierre à l’édifice du mieux vivre en harmonie tous ensemble sur cette planète, c’est cela qui importe !

    119. Dessinsdabeille

      Reply

      La BD au service d’une noble cause, je ne peux que valider ! Merci de sensibiliser les gens grâce à ton (superbe) coup de crayon !

    120. Natie

      Reply

      Salut Sophielambda,

      merci pour ce reportage_image_message et bravo.
      Pour information, ça se passe à Emagny (dans le Doubs), depuis quelques lustres maintenant, et c’est pas joli joli ! http://www.estrepublicain.fr/actualite/2015/01/28/visons-30-ans-au-mepris-des-lois

      Si vous souhaitez en savoir plus, allez jeter un oeil sur le site de la CPEPESC en tapant Emagny dans leur moteur de recherche: http://www.cpepesc.org/L-elevage-de-visons-d-Emagny-25.html?var_recherche=Emagny.

      Au qu-est ce qu’on peut faire, j’ajouterai: ceux qui disposeraient de compétences juridiques et d’un peu de temps, n’hésitez pas à offrir votre aide aux associations qui se mobilisent.

    121. Natie

      Reply

      oups …z’avais pas été au bout du bout… pour complément d’info alors…

    122. Charlotte Bousquet

      Reply

      On ne peut plus d’accord avec toi. le seul truc, c’est que tu limites la critiques aux femmes qui portent de la fourrure. Elles ne sont pas les seules, le nombre de parkas pour homme, bonnets et autres cochonneries qui ont de la fourrure (hop, le petit col en chien viverrin, youp, la toque en lapin)… Beaucoup de marques misent sur cet effet de mode.

    123. brayer

      Reply

      tout simplement génial ce que tu as fais ! bravo et merci pour eux :)

    124. annie

      Reply

      ouvre ton Bescherelle: “Désolée d’avoir PÉTÉE l’ambiance, mais dessiner ça ne sert pas qu’à ricaner en parlant de culotte moche… J’espère que VOUS M’AIMER encore quand même.”

    125. LAVAUD

      Reply

      Super blog, je trouve ton billet anti-fourrure super bien fait. Tu dénonces ce marché ignoble avec une “légèreté visuelle” mais avec des messages graves qui nous percutent en plein cœur… Bravo !

    126. Natacha

      Reply

      Ce qui serait génial c’est d’avoir une liste des marques respéctueueses de la vie animale et leur faire une pub de folie!

    127. Natacha

      Reply

      Ca y est j’ai trouvé la liste des marques ‘avec’ et ‘sans’ fourrure! :)
      http://www.mode-sans-fourrure.com/

    128. Alma

      Reply

      Je trouve que c’est magnifique ce que tu fais! Tu utilises ton talent en dessin pour denoncer cette barbarie qu’est la fourrure! C’est dommage qu’il y ait si peu de personnes comme toi…

    129. Ouloumboulou

      Reply

      Quelles sont toutes ces bêtises qu’on lit ici ??? C’est pas possible d’être aussi stupides ! Peut^-être parce-que vous êtes juste des français basiques qui se font illuminer la tête par quelques articles contre la fourrure ! Essayez de comprendre les dégâts provoqués par les surpopulation de castor au Canada et le nord des USA; l’invasion des ratons laveurs dans les villes de ces mêmes pays. Ces faits arrivent maintenant en Europe où les gardes-chasse doivent éradiquer ces gentilles bestioles qui font des dégâts monstrueux dans les cours d’eau jusqu’aux habitations. Si l’on doit tuer un animal, autant profiter de tous ses attributs, depuis la viande jusqu’à leur peau. Sinon cela s’appelle du gaspillage et c’est encore plus honteux !

      Quand vous mangez du mouton, du lapin, un bon steak, pourquoi ne pas profiter des autres restes de la bestiole qui a été tuer pour nous nourrir ? Vous n’allez pas me dire que vous n’avez pas une paire de chaussures en cuir ?! Le mouton est une fourrure basique mais très chaude, On ne tue pas des moutons que pour leur piquer leur peau ! D’abord on les tond chaque année pour leur laine, avant de finir dans une casserole. Idem pour les lapins.

      Que pensez-vous des vestes doudoune ??? Vous croyez peut-être que le canard va repartir se refaire de nouvelles plumes quand on les lui as enlevées ? Vous préférez porter ces doudounes épouvantables remplies de plumes d’oiseaux massacrés ?

      Dans le grand nord cela ne suffit pas pour avoir chaud. Seules les fourrures sont applicables là-bas. Et quand une bande de loups vient frapper à votre porte pour vous bouffer, que faites-vous ??? Vous vous donnez en pâture à ces jolies bêtes ? Là aussi autant profiter de tout ce qu’ils peuvent nous donner. Autrement c’est du gaspillage et les écolos que vous êtes tous, le comprendront !

      Je porte de la fourrure, de la fausse et de la vraie. Mais pas de bêtes d’élevage ni espèces rares. De la fourrure de bêtes tuées pour leu surnombre ou pour nourrir les hommes que nous sommes. Je suis fier d’en porter quand les autres n’osent pas ! Ce n’est pas par provocation, simplement que c’est un vêtement chaud, très chaud et quand il fait très très froid, il n’y a que çà qui permet de sortir.

      La fourrure est sensuelle, elle appelle la douceur dont vous manquez tous. La fourrure n’est pas un signe de cruauté, mais au contraire de douceur.

      A bon entendeur…

    130. Marie

      Reply

      Hello.
      je salue ce post. Je suis étonnée de voir tous ces commentaires flatteurs et emballés alors que dans la rue, je vois tant de gens porter de la fourrure, du cuir, de l’angora, et j’en passe.
      Ou manger un burger.
      N’y a t il qu’une infime minorité élue non cruelle qui a réagit ici?

    131. Christophe

      Reply

      C’est vrai qu’ils frappent les sacs de pomme de terre par terre avant de les vendre? (j’comprend mieux pourquoi elles ne tiennent pas trois jours)

    132. Givre

      Reply

      Cela m’amuse de lire certains commentaires justifiant l’exécution des animaux portant de la fourrure par leur prolifération et leur invasion dans villes. A part les rats, je n’ai jamais lu aucun article sur ce type d’invasion à travers le monde, mais c’est surement un complot des “illuminati” pour empêcher que la vérité sur les villes ravagées par des hordes de ratons laveurs n’éclate au grand jour !!

      Sinon, on peut très bien manger de la viande, et ne pas accepter que ce type d’élevage existe, et je ne refuserai pas le soutient d’un amateur de viande rouge qui s’opposerait au port de la fourrure.
      Pour ce qui est du cuir c’est autre chose, que je sache, on bouffe du mouton, de la vache, mais pas de lynx de raton laveur ou d’hermine, et le jours où on aura trouvé une matière autant résistante que le cuir pour les chaussures, alors on en reparlera.
      Enfin, je suis en ce qui me concerne aussi très sensibilisé au sort que l’on fait aux blaireaux en France, qui sont en voie de disparition, lente mais sure. Allez donc voir les atroces séance de déterrage de ces pauvres bêtes réalisés à l’aide de pince qui les mutilent, et vous ne regretterai pas le détour (et l’association MELES essaie de sensibiliser les enfants dans les écoles à la bio diversité et au sort des renards et des blaireaux).
      ADHEREZ à une association, si vous aimez les animaux, c’est pas coûteux, c’est déductible, et on se sent utile après.
      Merci.
      Et bravo Sophie tu as beaucoup de talent.

    133. lolo

      Reply

      Je suis totalement d’accord avec toi j’aimerais tellement que tout le monde sois comme toi se serais beaucoup moins cruel et tu en as oublier (le chinchilla) pour faire un manteau il faut tuer 150 CHINCHILLA je trouve sa dégueulasse perso je préféré en avoir un et le caresser que l’avoir sur une veste et me dire que j’en ai tuer 150 pour mon besoins personnelles !!!!!

    134. Okéanoui

      Reply

      Alors là… j’ai les larmes aux yeux, le truc des ratons laveur on ne m’en avait jamais parlé et puis, c sur, la plupart du temps on achète sans y penser… En tout cas, c sur, maintenant je vais m’y tenir! Je n’achète plus rien qui soit de près ou de loin de la fourrure!

    135. cardamome

      Reply

      Hello !
      Merci de nous ouvrir les yeux.
      Pour moi c’était comme tu le dis, réservé à une élite, à certains magasins prout prout… J’ai eu un gros doute sur mon manteau que je viens d’acheter et qui est tout doux…
      j’ai été vérifier la composition, et il n’y a que du synthétique … ouf !
      je vérifierai avant d’acheter maintenant !!!
      Je ne supporterais jamais de porter un animal mort sur moi.

    136. Beckaert

      Reply

      l’auteur de l’article est une pétasee!!!

    137. Felis

      Reply

      Bravo, pour ce magnifique poste! A diffuser largement!

    138. Elisa

      Reply

      Le pire c’est que maintenant tu vois même ça dans les collections enfants chez par exemple Cirilus … comme quoi il y a encore plein de gens insensibles …

    139. allimann marie

      Reply

      “Le temps des cerises” vend ses vestes avec fourrure animale. nous sommes tombées dans le panneau ,l’étiquette lue par hasard plus tard, indiquait des parties animales!!! Le col en fourrure ? mais oui, nous avons participé à cette cruauté et payé 150 euros. Après la mode du synthétique, revoilà insidieusement la mode du vrai. Bravo pour l’article.
      Naives mais pas insensibles,

    140. florianne

      Reply

      Tous contre la fourrure ! super travail ! c’est vraiment ignoble et abject le commerce de la fourrure !

    141. faussesfourrure

      Reply

      je ne le porte pas une vrai fourrure !sauf celles de fausses fourrures qui sont légères et chaudes, et c’est déjà suffisamment cher :/ https://hellofourrure.fr/

    142. Keskinides zoe

      Reply

      Bonjour je suis pas d’accord avec vtoi c vous car mon père est fourreur et il m’a tout bien explique et ce n’est pas comme ça partout vois généralisé tout trop vite

      • Aurélie

        Reply

        Bonjour, on imagine mal comment un père pourrait raconter à son enfant l’horreur qui intervient réellement dans les élevages d’animaux à fourrure. C’est sans doute plus facile pour lui et surtout ça lui évite que son enfant le voie comme un monstre… Regardez donc les vidéos si vous voulez connaître la vérité…

    143. Elisa

      Reply

      Bravo pour cet article, de tout cœur avec vous ! je suis végétarienne, moi non plus je ne comprends pas que les gens soient si ignorants, c’est terrible il faut boycotter toutes les marques de vêtements qui participent à de telle horreur

    144. GillesJack

      Reply

      Bonsoir à toi de Bretagne, je suis un wwoofeur français nomade 2.0 vegan et ecolo depuis Mai 2018, membre Anonymous for the Voiceless de Bangkok Thailande où j’ai vécu 8ans. Merci beaucoup pour ton article, j’aimerais m’en servir pour mon projet photo & video de campagne anti-fourrure.
      Banalement à poil.
      Gilles

    Laissez un commentaire

    * Champs obligatoires